The_Oxford_Murders_poster


Martin, un jeune Américain, vient terminer ses études à Oxford. Il espère ainsi pouvoir faire superviser sa thèse par le Professeur Seldom, un expert en logique dont il admire les travaux.

Le meurtre de sa logeuse le rapproche de son idole, venu justement visiter sa vieille amie ce jour là, et ils vont tous les deux mener l'enquête en partant sur les traces d'un tueur en série qui cherche à prouver la supériorité de sa logique.

 

Je suis tombée un peu par hasard sur ce film au hasard d'une diffusion et je dois dire que je l'ai beaucoup aimé.

Tous les discours sur la logique, les mathématiques et les raisonnements m'ont plu.
Le scénario est excellent et les retournements de situation suffisamment nombreux pour que je me perde dans l'enquête policière.
Celle ci m'a d'ailleurs beaucoup fait penser à un roman d'Agatha Christie, sentiment sans doute renforcé par le fait que l'action se déroule à Oxford, une petite ville dans laquelle Miss Marple n'aurait pas fait tache.

2

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup apprécié Martin et le Professeur Seldom. Mais davantage pour leur relation que pour eux mêmes. Ils sont en effet tous les deux un peu creux et ne sont définis que par leur travail et, en ce qui concerne Martin, ses fréquentations amoureuses.
Le reste des personnages est un peu transparent à l'exception du collègue de bureau de Martin, Yuri Podorov, interprété par un Burn Gorman au sommet de sa forme, et qui accumule vraiment les rôles de cinglés.

protectedimage

Parmi les autres acteurs, on retrouve Jim Carter avec une moustache et Dominique Pinon (oui, celui là même).

18834998

Malgré une petite déception sur les personnages, c'est tout de même un bon film devant lequel je me suis bien creusée la tête. Une réussite.

 

10857873_1427215104208188_5474318923774623272_n