MPD 5


L'inspecteur Sasamaya doit affronter en duel, pour une émission télévision, le célèbre profileur Michel Partner.

Ils doivent éclaircir une série de meurtres ayant eu lieu dans une cité d'immeubles désormais vides.
Mais les membres de l'équipe de tournage disparaissent les uns après les autres...

 

MPD 5 (1) 

J'ai eu beaucoup de mal avec ce tome.
Déjà j'avais pas mon petit carnet avec les noms sous la main, du coup, j'ai ramé avec les persos déjà connus.
Mais en plus, on nous rajoute toute une troupe de gamins et un nombre impressionnant de personnes ayant le même nom de famille, ce qui fait que je me suis retrouvée toute embrouillée (pourquoi tout le monde s'appelle Nishizono ou Amamiya sérieusement ?).

En plus, il y a du y avoir un saut dans le temps, car Tetora, le gamin cinglé seul rescapé de la prise d'otages du tome 4, se retrouve prisonnier du Ministre de la Justice qui l'hypnotise à coup de chanson de Lucy Monostone, ce qui a pour conséquence de dédoubler sa personnalité et de réveiller Nishizono Shinji en lui.

La série est vraiment partie un peu trop loin pour moi là, avec un Zen.Itsu qui ne ressemble plus à rien, un complot gouvernemental entre le Japon, les États Unis et Gakuso, deux Shinji qui se retrouvent face à face dont un qui peut transmettre sa personnalité à tous ceux qui ont un code barre, une "mère" qui se balade à poil, et un Kazuhiko original brûlé (lors de l'incendie de la clinique ?).

MPD 5 (3)

En plus, je n'ai pas vraiment adhéré à Michel Partner, le profileur chargé de traquer les Lucy 7. Je suis contente qu'il meure rapidement.

MPD 5 (4)

J'ai du relire ce tome plusieurs fois pour réussir à en tirer quelque chose et réussir à comprendre ce qu'il se passait. Je pense que j'ai besoin de souffler un petit peu avant de passer à la suite.

 

MPD - Psycho - Tome 4
Eiji Otsuka - Sho-u Tajima
Pika

 

ob_a755b0_bd-marjorie    Challenge culture geek